Les fées
  • très souvent bienfaisantes, sauf quelques unes maléfiques (Carabosse)

  • équivalentes aux Parques latines

  • survivance celtique : fée se transforme en cheval : Epona (gallo-romain)

  • Rhiannon (Pays de Galles), Macha (Irlande) Arduenna

  • la Christianisation a converti les fées en les assimilant à la Vierge Marie

  • truchement entre le monde des vivants et l’Au-delà (les 3 cygnes)

en Ardenne

  • elles sont appelées fées au S des Ardennes, équivalentes aux nutons dans le N
  • Ont des vaches, paient une redevance « la marinde », humiliées ou injuriées, elles retirent leur bienveillance et ruinent les humains
  • la Makrale sorcireportrait1.jpgest unefée, vieille, laide et qui peut changer d’aspect
  • Mélusine, fille d’Elinas, roi d’Ecosse ou d’Albany et de la fée Pressine, sœur de Palantine et de Mélias, voyait ses jambes se transformer pour un jour en une queue de serpent (une tradition fait remonter Mélusine et les Nutons à Erichtonius, fils d’Héphaïstos). De plus, elle épouse Siegfried de Koerich, voisin du royaume des Vichtels, qui dans la tradition germanique allait devenir Siegfried, et les Vichtel les Nibelungen

  fees.jpg

en Bretagne

  • ce sont des Korriganez – korriganenn – kormandonez
  • Elles séduisent les hommes de gré ou de force pour avoir des enfants
  • Ile de Sein avait la réputation d’être le séjour de très belles femmes qui chantaient et dansaient toute la nuit = Terre des Fées (dans la mythologie celtique, île paradisiaque avec des vergers qui donnaient des fruits toute l’année : Avallon ?
  • Gwrac’hed qui vivent sous les dolmens, barbes de bruyères, épines noires dans les cheveux)
  • Mélusine est aussi présente dans les romans bretons

fee2.jpg

  • Petite taille
  • Susceptibles
  • Vivent en communauté
  • Ressemblent aux nymphes de l’Antiquité (vivent près des étangs, des lacs, rivières, fontaines), rochers, grottes
  • Dansent la nuit autour des feux dans les champs
  • Discrètes, jolies, bien vêtues

img032.jpgélise (5ans)

  • Avaient une baguette (pour diriger les troupeaux)
  • L’imaginaire celtique a laissé des « fées-princesses », de taille humaine, très belles, longs cheveux blonds (= boudiked : Morgane, Viviane)

diablefeu.jpg

     


Une réponse:

  1. Des jouets écrit:

    Merci!

Laisser un commentaire

ma vie |
Amour, Beauté, Désir |
the green dress and the blu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...
| Le monde de alarc