cher Albert

je voudrais te dire et dire à tous les visiteurs de ce blog combien tu m’as aidée ; sans toi, je n’aurai jamais fait ce travail. J’ai toujours été passionnée par les légendes, le petit peuple…le rêve, l’imagination… J’ai découvert ton livre en cherchant des renseignements sur la Bretagne et les légendes bretonnes. Tu sais combien j’aime ce pays, sa culture, son histoire, et …sa langue. Ton livre « Ardenne et Bretagne, les soeurs lointaines » m’a tout de suite donné envie de travailler ce sujet avec mes élèves, et tes interventions dans ma classe sont un merveilleux souvenir.

j’ai voulu mettre notre travail en ligne, et tout ce qui m’intêresse ; je t’ai « emprunté » le litre (en écrivant « ardennes » avec un « s » ) j’espère que tu ne m’en veux pas ; j’aurais du te demander ton accord, mais comme nous sommes devenus amis, j’ai « oublié ».

alors cher Albert, si tu écris un petit mot sur le blog, je serai très heureuse (et bien sûr, tu peux signaler mes erreurs)


3 réponses:

  1. albert moxhet écrit:

    Très chère Claudine,

    Je suis vraiment très touché par ton message; je ne pouvais pas imaginer que mon bouquin avait eu une telle importance dans tout ce que tu as fait et fais encore pour ce domaine des légendes qui nous tient tellement à coeur et dans lequel se rejoignent le rêve, la réalité et la découverte en profondeur d’une humanité qu’occultent souvent les apparences, la peur et les conventions. Tu peux évidemment mettre ces messages sur le blog. Et surtout, ne te tracasse pour le titre, je te répète ce que je t’ai écrit la semaine dernière: je suis très heureux que ma démarche ait, grâce à toi, un si beau développement.

  2. Thierry Brasseur écrit:

    bonjour et félicitation pour ce beau travail à partir du très beau livre d’Albert, que je compte parmi mes Amis , mais le choix du S pour Ardenne est …je ne trouve pas le mot.. dommage ? Bien que chez moi le S évoque les frontières des hommes, une fracture que l’Ardenne elle même ne peut reconnaître, pas plus que la Vie Animale qui s’y trouve ne peut en reconnaître cette fracture décidée par les hommes….
    Il n’y a qu’ Une Ardenne indivisible

  3. oui, Thierry il n’y a qu’une Ardenne, je suis d’accord avec moi, moi qui milite aussi pour une Bretagne réunifiée ; pourquoi ce « s »? tout simplement parce que j’ai travaillé avec mes élèves, et que le titre a été lancé trop vite, croyez moi je le regrette

Laisser un commentaire

ma vie |
Amour, Beauté, Désir |
the green dress and the blu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chatsrimentencoeur
| BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...
| Le monde de alarc