Bornes et pierres

Les rochers, communs dans les 2 régions, mais peu de mégalithes en Ardenne ; ils étaient souvent considérés comme des ouvres diaboliques et étaient souvent le siège de cultes païens ; malheureusement beaucoup ont disparu à cause des constructions de routes ou autres

Souvent considérés dans le légendaire des 2 régions comme la pétrification affligée comme châtiment par un saint, voire Jésus lui-même, à des hommes nuisibles ou méchants

Les Blancs cailloux de Mousny près de la Roche en Ardenne qui seraient un troupeau de moutons et son berger, lequel aurait refusé de l’eau à Jésus passant en Ardenne avec Saint Pierre (Ardenne)

Pierres plantées de Carnac qui seraient autant de soldats romains laissés en cet état par St Cornely qu’ils poursuivaient (Bretagne)

Côté diabolique de ces pierres qui avaient eu un rôle dans les rites druidiques, ce qui les assimilait à des objets dangereux pour les chrétiens, d’où leurs noms : le Lit du Diable, la Pierre du diable, les Pierrres du Diable, l’Autel du Diable, le Faix du Diable, le Pavé du Diable, le Cercle du Diable, le Mur du Diable, ou la Roche des Païens ou la Roche aux Fées, la Table des Fées

En Ardenne

Les blocs de rochers dans les Fonds de Quarreux seraient les débris d’un moulin à vent construit en haut de la colline par Satan qui l’aurait foudroyé quand il se rendit compte qu’il avait été berné par la femme du meunier avec lequel il aurait conclu un pacte

  • Roc la tour à Monthermé

En Bretagne

Les pierres de schiste rosé que l’on rencontre dans la forêt de Theil en Ille et Vilaine auraient été abandonnées par les fées pendant leur transport

  • Les rochers de Pont Lorois dans le Morbihan seraient ceux que la mère du diable a jetés de rage apprenant que son fils avait été roulé par St Cado (Cast) qui lui avait fait construire la digue de la rivière d’Etel
  • Certains menhirs boucheraient l’ouverture d’une vertigineuse galerie descendant au centre de la terre (la Pierre Haina ou Menhir Blanc de Wéris)
  • Les pierres étaient l’endroit où on rendait la justice, où on signait les contrats, où l’on prenait des fonctions officielles, où on prêtait serment

D’abord sièges de puissances telluriques ou cosmiques, elles devinrent celui des âmes mortes (origine des pierres tombales)

  • Nécessité d’offrir aux âmes des défunts des monuments pour les empêcher d’errer et de nuire aux vivants à amoncellements auxquels chaque passant ajoutait un caillou
  • Mêmes amoncellements en Ardenne, ce sont les « marchets , tombes celtiques (Ardenne)
    • « ar bern mein » au Menez-Hom serait le tombeau du roi Marc’h – pour éviter la damnation de celui-ci, La Vierge Marie aurait obtenu que son âme demeure dans la tombe jusqu’à ce que du haut de celle-ci il puisse voir le clocher de la chapelle Ste-Marie érigée de l’autre côté du versant (Bretagne)


    Dolmens et menhirs ont des formes caractéristiques, mais d’autres pierres ont sollicité l’imagination

    Ardenne

    • Le menhir de Weillen entre Namur et Dinant porterait la trace du diable Marques du cheval Bayard au Pas Bayard
    • Le Pied de St Remacle à Spa où la femme devait mettre son pied

    Bretagne

    • Marque de Gargantua sur un rocher de Cornouailles
    • Marques du cheval d’Arthur à Toullaëron

    Certaines pierres (aussi à cause de leur forme phallique) favoriseraient la maternité

    Bretagne

    • Il fallait se frotter le ventre sur la Jument de Pierre (Kazeg Vein) à St-Renan, si aucun enfant ne s’annonçait, il leur fallait dormir 3 nuits sur ce rocher
    • Ou alors, il fallait s’asseoir sur un dolmen en prenant soin de relever sa jupe

    Elles peuvent avoir une fonction divinatoire concernant les projets matrimoniaux

    La descente en « griôlant » une roche de Laforêt en Basse-Semois (Ardenne)

    • La jeune fille qui se laisse glisser le long du rocher en s’écorchant la peau se mariera dans l’année à Locmariaquer et à Montault

    • Ou 7glissades en bas de la roche de Lesmon sans écorchure annoncent que le mariage ne tardera pas (Bretagne)

    Certaines peuvent être des pierres à marier dans les 2 régions avec rituel du jeune H, de la jeune F, ou des 2

    Elles peuvent témoigner de la fidélitéCertains menhirs peuvent guérir des maux de ventre

    D’autres ont des pouvoirs de porte-bonheur

      •  Les silex enfouis dans les champs
      • On place un silex troué au dessus des portes des étables (Ardenne)
      • Les clefs de la mer, pierres qui empêchent les fontaines de déborder ou la mer de submerger la Bretagne
      • On croit que ces haches primitives sont des pierres de tonnerre tombées du ciel

      Les bornes avaient une grande importance aussi dans la vie des paysans des 2 régions, elles délimitaient les champs et étaient la garantie de la propriété des terrains

       

       

       

       

       

       

       


      Laisser un commentaire

      ma vie |
      Amour, Beauté, Désir |
      the green dress and the blu... |
      Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | chatsrimentencoeur
      | BAUDELAIRE, LORD BYRON, LE ...
      | Le monde de alarc